QU’EST-CE QUE L’ADULTÈRE ?

L-adultère-est-le-fait-pour-un-époux-ou-une-épouse-de-violer-son-serment-de-fidélité

De nos jours l’adultère, tant féminin que masculin, tend à se normaliser au sein de notre société. Et cela même jusque dans le corps de Christ. Le constat est tel que ceux qui prennent la décision de ne pas s’y soumettre sont considérés comme des marginaux.

L’ADULTÈRE CE N’EST PAS QUE LE SEXE

Selon le dictionnaire Larousse, l’adultère est le fait pour un époux ou une épouse de violer son serment de fidélité, de partage, et d’avoir des relations sexuelles avec une personne autre que son conjoint avec qui il/elle a affirmé ce serment.

En effet, l’adultère ne se limite pas uniquement aux rapports physiques et sexuels. Mais il peut aussi revêtir un caractère moral et psychologique. L’adultère c’est la somme de plusieurs petits actes jugés parfois anodins, ces petits actes qui précèdent souvent ou pas un acte sexuel. Il s’agit par exemple des messages privés directs ou sur les réseaux sociaux, un ex petit ami  que vous recontactez ou qui vous recontacte et avec lequel vous entretenez des échanges ambigus, votre numéro que vous donnez à des personnes qui vous font des avances, des photos de nus que vous envoyez à quelqu’un qui n’est pas votre mari ou votre épouse, ou encore le fait d’accepter des rendez-vous avec des personnes qui vous font des avances, etc. Que cela se solde par un rapport sexuel ou pas, vous avez déjà trompé votre conjoint.

A lire aussi ce sujet sur le célibat : Le célibat n’est pas une calamité, mais une opportunité

D’ailleurs, le moment du rapport sexuel est souvent précédé de tous ces éléments suscités qui démontrent bien l’existence d’une relation. L’adultère commence avec ces petits actes subtils et apparemment anodins.

REMETTEZ-VOUS EN QUESTION

L-adultère-est-le-fait-pour-un-époux-ou-une-épouse-de-violer-son-serment-de-fidélité

Si donc jusqu’ici vous pensiez que taper sur la fesse ou reluquer la poitrine d’une collègue ou d’une serveuse, ou encore accepter les cadeaux d’un collègue, ami ou frère en christ un peu trop entreprenant ne signifiaient rien, sachez que NON ! Vous avez déjà franchi la ligne rouge et conçu un péché. En outre, même en l’absence de contact charnel, les relations virtuelles ou à distance, l’inscription sur des sites de rencontre, ou la fréquentation des clubs échangistes peuvent être considérés comme une violation du devoir de fidélité. La Bible précise d’ailleurs que :

MATHIEU 28:5 « Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. »  

L’infidélité commence avec l’intention de tromper. Alors, avez-vous trompé votre époux (se) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *